Coronavirus. Les morts à domicile, victimes invisibles du covid-19

L’Insee ne précise pas la cause des décès, et au vu de la faible quantité de tests réalisés en médecine de ville il est difficile d’établir le nombre exact de morts liées à l’épidémie.Dans cette ex-cité minière de 15 000 habitants, proche de Mulhouse, l’un des foyers majeurs de l’épidémie en France, 20 personnes sont mortes au cours du seul mois de mars. “Extrapolé au nombre total de médecins généralistes en activité en France (55 000, ndlr), on peut estimer le nombre total de cas autour de 1,5 million en ville”, calcule le Dr Jacques Battistoni, président du syndicat.”Dans les départements fortement touchés par l’épidémie, on observe un nombre de décès en nette progression par rapport à 2019″, jusqu’à deux fois supérieur en mars, explique à l’AFP Sylvie Le Minez, cheffe des études démographiques et sociales de l’Insee.Il faudra attendre une étude scientifique et démographique complète, qui prendra sans doute de longs mois, avant d’avoir des chiffres se rapprochant de la réalité, sur les décès imputables à l’épidémie de covid-19.

Lire la suite sur  : https://www.ouest-france.fr/sante/virus/coronavirus/coronavirus-les-morts-domicile-victimes-invisibles-du-covid-19-6806399