À l’échelle globale, le site covidtenders.org recense 70 appels d’offres en quête d’innovation contre le Covid-19. Où le fameux « tracking » ne représente que la portion congrue.

Il était impossible jusque-là d’évaluer l’ampleur de cette course technologique tous azimuts et de comparer les dizaines d’initiatives dispersées aux quatre coins de la planète. Or, le fameux « traçage » des patients, en particulier l’utilisation de données de localisation, n’est qu’une toute petite part des solutions technologiques à la pandémie. Cependant, dans la plupart des cas, il s’agit toujours de données anonymes (nombre d’infectés par région, etc.) qui, avec des algorithmes de prédiction, permettent de prévoir l’évolution de l’épidémie. Mais ce démarchage commercial ne préjuge en rien de la mise en place de ce type de solutions, ou de l’intérêt que leur porteraient les pouvoirs publics. En France, l’un des principaux appels d’offres a été émis par l’armée au travers de l’Agence innovation défense et de la Direction générale de l’armement, avec un budget de 10 millions d’euros à la clé. « Il s’agit d’un recensement général de solutions technologiques contre le Covid, similaire à celui de l’Union européenne ou d’autre institutions », précise Basile Verhulst. « La DGA recherche notamment des solutions de détection de virus, de décontamination, de solution de travail à distance, etc.

Lire la suite sur : https://www.lepoint.fr/sante/course-mondiale-a-l-innovation-pour-vaincre-le-covid-19–14-04-2020-2371274_40.php