A partir de ce jeudi, le réseau social va envoyer des alertes aux utilisateurs qui auront vu, partagé ou interagi avec de fausses informations sur le coronavirus. Une première pour un réseau social.

C’est la première fois qu’un réseau social – de surcroît le premier de la planète, avec plus de 2 milliards d’utilisateurs – se dote d’un tel mécanisme rétroactif et décliné dans toutes les langues. La plateforme ne dit pas combien de messages seront envoyés dans les prochains jours, mais rien qu’en mars, des « centaines de milliers de contenus » liés au Covid-19 ont été supprimés par le réseau social. La plateforme de Google a supprimé « des milliers de vidéos » qui prodiguaient de faux remèdes, contestaient l’existence même du Covid-19 ou l’utilité de la distanciation sociale… La tâche est d’autant plus compliquée qu’en raison du confinement, les plateformes peuvent moins solliciter leurs modérateurs et ont donc davantage recours à des algorithmes de détection encore imparfaits. En épluchant un échantillon de 100 « fake news » sur le coronavirus sur Facebook, Avaaz s’est ainsi rendu compte qu’elles avaient été partagées 1,7 million de fois et vues 117 millions de fois.

Lire la suite sur: https://www.lesechos.fr/tech-medias/hightech/facebook-se-dote-dun-systeme-dalerte-retroactif-sur-les-fake-news-1195502