Les professeurs doivent contourner une difficulté de taille : assurer la continuité pédagogique pour tous les élèves, même pour les enfants qui n’ont aucun accès à internet. Depuis le 16 mars, face à la montée de l’épidémie de coronavirus, les écoles du Burkina Faso, du Sénégal, de la Mauritanie et de la quasi-totalité des pays d’Afrique de l’Ouest et du Centre sont fermées. Un mois après les premières fermetures d’établissements scolaires, les autorités se sont organisées pour trouver des solutions afin de permettre aux enfants de suivre des cours à distance. « Les radios locales sont également mises à contribution, explique Lucia Elmi, responsable Unicef à Bamako, pour toucher le plus de public possible dans plusieurs langues. Elles privent les élèves les plus défavorisés de services essentiels, et notamment des repas scolaire et de la protection sociale », regrette Gwang-Chol Chang, responsable des politiques éducatives de l’Unesco. Pour appuyer ces parents et les élèves en clase d’examen, c’est-à-dire ceux des classes du CM2, troisième, et terminale, une chaine de télévision diffuse chaque soir, cinq heures de cours en direct. Yaya Boudani

Lire la suite sur : http://www.rfi.fr/fr/afrique/20200416-coronavirus-afrique-ouest-centre-difficult%C3%A9-enseignement-distance