La Veille du Patronat Ivoirien CGECI face au COVID 19

SOMMAIRE

Mot du Président de la CGECI : Unis et solidaires, nous traverserons cette épreuve !
Dialogue Public-Privé : La CGECI soumet au Gouvernement les préoccupations du secteur privé et des propositions de mesures pour maintenir l’activité économique.
Travail et Dialogue social : La CIPC fait des propositions de mesures complémentaires dans le cadre de la gestion de la crise sanitaire.
Douanes : Les contrôles douaniers suspendus et les procédures assouplies.
Finance : La BCEAO organise des adjudications sur les guichets d’appel d’offres à des taux bas afin de favoriser l’accroissement des crédits en faveur des entreprises.
Fiscalité : Le délai de remboursements des crédits de TVA ramené à deux semaines maximum.
CNPS : La Déclaration Individuelle des Salaires Annuels (DISA) de l’exercice 2019 reportée au 30 juin 2020.
Actions humanitaires : Les entreprises ivoiriennes font preuve de solidarité.

Dialogue Public-Privé
La CGECI soumet au Gouvernement les préoccupations du secteur privé et des propositions de mesures pour maintenir l’activité économique

Sur proposition du Patronat Ivoirien, il a été mis en place par l’Etat un Comité paritaire afin d’étudier les mesures d’accompagnement des entreprises. C’est dans ce cadre que se sont réunies les personnes devant composer ce Comité, le 23 mars 2020 au Ministère de l’Economie et des Finances, sis au Plateau. Cette rencontre a permis de revenir sur les préoccupations et les mesures préconisées par le Secteur Privé préalablement transmises au Premier Ministre, Ministre du Budget et du Portefeuille de l’Etat, M. Amadou Gon Coulibaly.
Au nombre des difficultés relevées par le secteur privé, il y a :
– l’approvisionnement à l’étranger et les modalités d’importation ;
– les procédures douanières ;
– le ralentissement de l’activité et la baisse du chiffre d’affaires ;
– le maintien des emplois et le travail à distance;
– la crise de liquidité ou l’incapacité de respecter les échéances bancaires ;
– l’exécution des travaux.
Ce sont autant de difficultés évoquées par le Secteur Privé ivoirien.

Le Président de la CGECI, M. Jean-Marie Ackah, présent à cette rencontre, au nom du Secteur Privé, a indiqué que les échanges se poursuivront afin de maintenir l’activité économique nationale. Aussi, le secteur privé , attend-t-il du Gouvernement qu’il informe le Secteur Privé en amont, si éventuellement des mesures drastiques devaient être prises afn de donner aux entreprises un temps d’adaptation.
Le Gouvernement a promis de faire un retour au Secteur Privé après analyse du dossier discuté au cours de la réunion. Rappelons qu’avant cette première rencontre officielle, il y a eu des rencontres avec le Ministère du Commerce et de l’Industrie, le Ministère de l’Economie et des Finances (pour évaluer l’impact des mesures sur
l’économie) mais aussi avec le Ministère du Transport.
Une seconde rencontre a eu lieu le 07 mars 2020, cette fois ci pour analyser le contenu des ordonnances devant conduire à la mise en œuvre des mesures fiscales annoncées par le Premier Ministre le 31 mars 2020.
En attendant les arrêtés d’application qui vont venir préciser les impôts concernés par la mesure, le secteur privé souhaite être associé aux discussions sur l’opérationnalisation des fonds de soutien adopté par le conseil des Ministres.

Lire la suite dans le bulletin n°1 ci-joint.

La Veille du Patronat Ivoirien CGECI face au COVID 19 – Bulletin n° 1