OMS

La Commission économique des Nations unies pour l’Afrique – qui a averti que 300 000 personnes pourraient mourir – a demandé un filet de sécurité de 100 milliards de dollars pour le continent, ainsi que l’annulation de la dette extérieur des pays. Plus d’un tiers de la population africaine n’a pas accès à un approvisionnement en eau adéquat et près de 60 % des citadins vivent dans des bidonvilles surpeuplés – des conditions favorables à la propagation du virus.Le Dr Matshidiso Moeti, directrice de l’OMS Afrique, a déclaré à Tulip Mazumdar, correspondante santé de la BBC, que les voyages internationaux jouent un rôle déterminant.

Lire la suite sur : https://www.bbc.com/afrique/region-52338742