Cette personne existe vraiment, a vraiment testé un vaccin de l’université d’Oxford, mais a démenti sa mort sur Twitter ce dimanche.Le site N5ti.com est spécialisé en articles faux qui servent à générer des revenus à travers la publicité. Cherchant à savoir qui le contrôle, le site d’investigation italien Open qui participe à la plateforme de chasse aux fake news CoronaVirusFacts/DatosCoronaVirus Alliance est remonté à un site macédonien appelé Teamoderna.

Lire la suite sur : https://www.rtbf.be/info/medias/detail_factchecking-non-la-premiere-volontaire-a-tester-le-vaccin-anti-coronavirus-n-est-pas-morte?id=10489896