La Veille du Patronat Ivoirien CGECI face au COVID 19

SOMMAIRE

Edito : Soutenir les entreprises encore et encore !
Impact de la crise : L’Afrique subsaharienne proche de sa première récession depuis 25 ans ?
Appui aux entreprises : Les critères d’éligibilités aux fonds de soutien se précisent
Plaidoyer : Les propositions faites par la CGECI pour une meilleure fluidité des opérations douanières sont effectives
Emploi : Le Patronat ivoirien, exceptionnellement, invité à prendre la parole à la Fête du Travail
Dialogue Public-Privé : La CGECI travaille avec le Gouvernement pour accélérer la mise en œuvre des mesures annoncées
Actualité africaine : Les mesures pour éviter une crise alimentaire
Actualité ivoirienne : Les brèves de la semaine
Bonnes pratiques : Tout savoir ou presque sur les masques de protection
Entreprises citoyennes : Les entreprises continuent à faire preuve de solidarité en faisant des dons malgré leurs difficultés

Impact de la crise : L’Afrique subsaharienne proche de sa première récession depuis 25 ans ?

Dans quelques jours, la CGECI va initier une enquête auprès de ses adhérents pour mesurer ’impact économique et social du COVID-19 sur leurs activités. En attendant les résultats de cette enquête, qui nous aideront à travailler sur un plan de relance des activités en Côte d’Ivoire, voici un panorama de l’impact du COVID-19 sur l’Afrique Subsaharienne.
L’Afrique subsaharienne a certes été parmi les dernières régions touchées par la pandémie du COVID-19, mais à l’instar du reste du monde , cette crise sanitaire y a entrainé des chocs :
– Perturbation de la production et réduction de la demande dues aux mesures d’endiguement et d’atténuation de la propagation de la pandémie prises par les pays;
– Effondrement de la croissance économique mondiale et resserrement des conditions financières ;
– Baisse des cours de produits de base, notamment ceux du pétrole.

Selon la Banque mondiale, la croissance économique en Afrique subsaharienne passera de 2,4% en 2019 à une fourchette entre -2,1% et -5,1% en 2020, soit la première récession dans la région depuis 25 ans.
Cette récession est due à plusieurs facteurs : chute du PIB de ses principaux partenaires commerciaux (Chine et zone euro), baisse des cours de certaines matières premières, réduction de l’activité touristique, ainsi que des mesures sanitaires nationales qui finissent par perturber tous les secteurs d’activités. Quant au FMI, il envisage une baisse de 3,9 % en moyenne du revenu réel par habitant.
Les pays exportateurs de ressources minières et pétrolières devraient être les plus impactés par le COVID-19 avec une baisse de croissance pouvant atteindre 7 points de pourcentage dans les pays comme le Nigéria. Dans les pays dépendant de l’activité touristique, comme le Cap Vert, la croissance devrait également se contracter fortement.
Quant aux pays ne disposant pas de grandes ressources naturelles, leur croissance devrait ralentir tout en restant positive

En Côte d’Ivoire, les dernières estimations révèlent que la croissance économique de vrait s’établir à 3,6% contre 7,2% estimée pour 2020, avec l’hypothèse d’une maîtrise de la pandémie à fin juin 2020. Les secteurs les plus touchés sont l’hôtellerie et la restauration (jusqu’à 80% de baisse de chiffre d’affaires), l’éducation (fermeture des écoles) et l’industrie (difficulté d’approvisionnement des matières premières).
En vue de mieux apprécier les effets de cette crise sans précédent, la CGECI invite ses adhérents à participer massivement à l’enquête destinée à mesurer l’impact du Covid-19 sur leurs activités.
Ces résultats contribueront à nourrir le débat que nous commençons à entre voir sur la relance de l’économie ivoirienne.

Lire la suite dans le bulletin n°3 ci-joint.

La Veille du Patronat Ivoirien CGECI face au COVID 19 – Bulletin n° 3