La Veille du Patronat Ivoirien CGECI face au COVID 19

SOMMAIRE

Edito : Soutenir l’entreprise, préserver les emplois et travailler autrement
Lutte contre le COVID-19 : Nouvelles mesures prises par le Président de la République de Côte d’Ivoire
Appui aux filières agricoles : A la demande de la CGECI, un point focal désigné par le Ministre de l’Agriculture pour collaborer avec le secteur
Emploi : Le Groupe Employeurs fait des propositions en vue de maintenir les emplois
Dialogue social : Employeurs et syndicats réfléchissent à des mesures favorables à l’emploi
Actualité ouest africaine : La Côte d’Ivoire lève 360 milliards FCFA sur le marché financier de l’UMOA dans le cadre de son Plan de riposte
Les brèves de la semaine
Notes circulaires
Bonnes pratiques : Protocole d’usage du masque
Entreprises citoyennes : Les entreprises continuent à faire preuve de solidarité en faisant des dons malgré leurs difficulté privé
Fiscalité : Enfin un arrêté d’application pour les mesures fiscales de soutien aux entreprises !
Plaidoyer : Les préoccupations relatives au ralentissement économique prise en compte par le Gouvernement
Impact de la crise : L’Impact du COVID-19 sur les PME du secteur hôtellerie

Impact de la crise : L’Impact du COVID-19 sur les PME du secteur hôtellerie

Le secteur du Tourisme et de l’hôtellerie en Côte d’Ivoire est l’un des secteurs les plus touchés par la Pandémie du Covid-19 à cause des restrictions de voyage, de la fermeture des frontières et des mesures de sécurité sanitaire (couvre-feu et distanciation sociale).
Du fait de l’interruption des vols, de la fermeture des restaurants, des boîtes de nuit et des bars ainsi que de l’annulation de plusieurs activités dans événementiels, l’impact de la crise sanitaire du COVID-19 est de plus en plus visible sur les PME de ces deux secteurs.

Les propos du Directeur Général de la Société de Développement Touristique de la région des Lacs SODERTOUR LACS) indiquent bien l’ampleur des difficultés des PME concernées avec « une perte sèche de 1,7 milliard Francs CFA au 30 juin 2020 ; la mise au chômage technique de 500 employés ; l’arrêt de 300 contrats de stagiaires et la suspension de travail pour 1500 employés ».
Dans le souci de mieux appréhender le phénomène et de contribuer à la recherche de solutions efficaces, la Fédération Nationale de l’Industrie Hôtelière de Côte d’Ivoire (FNIH), en collaboration avec la Fédération Ivoirienne des Petites et Moyennes Entreprises (FIPME), a initié une enquête auprès de 349 acteurs du Secteur du Tourisme et des Loisirs sur l’ensemble du territoire national. L’objectif visé par cette enquête était d’évaluer l’impact financier et économique des difficultés subies par le secteur.

Les résultats qui en découlent sont les suivants :
:: Part de marché du secteur : Hôtellerie (45%); Agences de voyages (32 %) ; Restaurants et Maquis (22%) ; Boîtes de nuits,Bars et Événementiels(1%);
:: Profil des PME du secteur : Micros Entreprises (79%), Petites Entreprises (16%) et Moyennes Entreprises (5%);
:: Localisation: Plus des 2/3 des PME du secteur (68%) sont à l’intérieur du pays;
:: Fermeture de toutes les PME du secteur conformément aux mesures prises par le  Gouvernement à l’exception des établissements hôteliers dont 33% exercent avec moins de 50% de capacité technique ;
:: Impact économique:
_ Baisse de -73 % du Chiffre d’Affaires toute activité confondue à fin juin 2020. Par taille, ce sont les Moyennes Entreprises 75% ; les Petites Entreprises 73% et les Très Petites Entreprises 71%. En revanche pour les établissements de restauration, la baisse s’élève à 86% du Chiffre d’Affaires
_ Risque d’étranglement pour les PME en cas de maintien des employés ;
_ Faillite des acteurs : 26 % des PME du secteur ont moins de 4 années d’existence (cycle de vie des PME active) donc risque de fermer si la crise dure au-delà de fin juin 2020. Les entreprises concernées sont les espaces événementiels, Bars et Boîtes de nuit (42%) et les établissements d’hébergement (31%)

:: Impact social : Baisse de -27 % du niveau de salaire pour l’ensemble du secteur (-32% pour les Petites Entreprises) due aux problèmes de trésorerie
:: Impact sur les recettes fiscales et sur les recettes des collectivités :
_ Perte de recettes fiscales de 20%
_ Risque de Fraude fiscale
_ Perte en recettes pour les collectivités à l’intérieur du pays du fait de l’inactivité voire de la fermeture des entités économiques;

:: Besoin en financement des PME du Secteur Tourisme et Loisir : estimé à 37 milliards de FCFA; Par sous-secteur d’activité, la répartition des besoins se présente comme suit en FCFA
:: 17,8 milliards pour les établissements d’hébergement;
:: 12,8 milliards pour les agences de voyage;
:: 5,9 milliards pour les établissements de restauration et 540,4 millions pour les espaces événementiels et de loisirs

Par taille, la répartition des besoins se présente comme suit en FCFA :
:: 13,1 milliards pour les Moyennes Entreprises;
:: 9,5 milliards pour les Petites Entreprises et
:: 14,4 milliards pour les très petites entreprises.

L’étude a fait les recommandations ci-après :
:: Octroi de soutiens financiers en prenant en compte les besoins de financements ;
:: Aménagement dans la mise en œuvre des mesures de sécurité sanitaire liées au covid-19 pour éviter la fermeture prolongée de certains établissements de tourisme et de loisirs ;
:: Favoriser la mise en œuvre des stratégies liées à la bancarisation des PME et à l’inclusion financière, lors du soutien de l’Etat aux PME du secteur.

C’est l’occasion d’inviter l’ensemble des adhérents de la CGECI à participer massivement à l’enquête relative à l’impact du CO VID sur leurs activités en renseignant le questionnaire en ligne au lien suivant : htps://forms.gle/D2cHmsERE8rHGYj

Lire la suite dans le bulletin n°4 ci-joint.

La Veille du Patronat Ivoirien CGECI face au COVID 19 – Bulletin n° 4