Coronavirus. Qui sont les gagnants et les perdants parmi les multinationales ?

L’épidémie de coronavirus, qui va entraîner une sévère récession au niveau mondial, a touché de manière diverse les multinationales, avec des perdants mais aussi de grands gagnants, selon une étude du centre de recherche de la banque italienne Mediobanca. Signe de leur bonne santé, la plupart des entreprises du secteur ont confirmé le versement de dividendes à leurs actionnaires ou les ont augmentés, avec une hausse moyenne de 11 %.En moyenne, le chiffre d’affaires du secteur (Carrefour, Woolworths…) a progressé de 9,1 %, avec même une hausse de 40 % pour le commerce en ligne de produits alimentaires en Europe, et son bénéfice net de 34,8 %.C’est le grand perdant : le secteur pétrolier et de l’énergie (BP, PetroChina…) a vu son chiffre d’affaires chuter de 15,9 % et a essuyé des pertes nettes, en raison de l’effondrement des cours du brut. Les multinationales, qui ont décidé de réduire en moyenne de 25 % leurs investissements du fait de la crise, s’attendent à une année très difficile, avec une baisse des ventes autour de 30-40 %, selon Mediobanca. Le chiffre d’affaires des télécoms (China Mobile, Verizon…) a reculé de 2,6 %, tandis que son bénéfice net s’est effondré de 20,4 %, du fait surtout de taux de change défavorables.

Lire la suite : https://www.ouest-france.fr/economie/entreprises/crise-du-coronavirus/coronavirus-qui-sont-les-gagnants-et-les-perdants-parmi-les-multinationales-6833258