La Veille du Patronat Ivoirien CGECI face au COVID 19

SOMMAIRE

Edito : Après les aides d’urgence, le plan pour relancer l’économie nationale
Appui aux entreprises :
– Les bailleurs de fonds répondent à l’appel du Gouvernement et abondent le Plan de soutien économique
– Tout savoir sur l’éligibilité au Fonds d’appui aux PME
– Les premiers bénéficiaires des 4 Fonds
Plaidoyer : les banques mettent-elles en œuvre les mesures édictées par la BCEAO?
Dialogue social : Rencontres de la CIPC et de la Commission Consultative du Travail
Dialogue public – privé : Le mode opératoire du Fonds d’appui aux PME (FSPME) présenté au secteur privé
Analyse d’impact :Quand la COVID-19 secoue la filière cacao
Emploi :Pourquoi il faut légiférer sur le télétravail
Lutte contre la COVID-19: Retour sur le communiqué du Conseil Présidentiel du 22 mai
La parole est à vous : M. Geoffroy Roux de Bézieux, Président du MEDEF, à propos du modèle Post-Covid
Brèves de la semaine & Circulaires
Bonnes pratiques : Attitudes à avoir dans la période de déconfnement
Entreprises citoyennes : Les entreprises se mobilisent pour faire des dons

Appui aux entreprises : Les bailleurs de fonds répondent à l’appel du Gouvernement et abondent le Plan de soutien économique

La Côte d’Ivoire est économiquement et socialement éprouvée par les effets de la crise sanitaire . Fort heureusement, elle n’a pas à compter uniquement sur ses seules ressources financières. Que ce soit pour financier son plan de riposte de 95 milliards ou son Plan de Soutien Economique, Social et Humanitaire évalué à 1700 milliards F CFA (environ 5% du PIB),
elle peut compter sur le secteur privé ivoirien, mais également sur des partenaires internationaux de bonne volonté.

Union européenne , Banque mondiale , Banque africaine de développement, Organismes des Nations unies, etc. se mobilisent pour abonder le Plan de soutien économique , social et humanitaire décliné par le Gouvernement ivoirien. Pour mobiliser certains de ces financements, la Côte d’Ivoire a émis des bons de Trésor dénommés « Bon CO VID-19 » sur les marchés financiers.

Par ailleurs, le Conseil d’Administration du FMI, pour sa part, a approuvé, le 17 avril 2020, le décaissement de 295,4 millions de dollars au titre de la Facilité rapide de crédit (prêt à taux 0 remboursable en dix ans), et un décaissement de 590,8 millions de dollars au titre de l’instrument de financement rapide (crédit à rembourser entre trois et cinq ans). Au total, c’est une aide de 886,2 millions de dollars, soit environ 532 milliards CFA, qui a été décaissée.

Quant à l’Union Européenne , premier partenaire économique de la Côte d’Ivoire , elle a annoncé un appui de 100 millions d’euros, environ 65 milliards CFA, en partenariat avec la Banque Européenne d’Investissement pour soutenir les PME. Toutefois, l’UE a sa propre définition de PME. En Europe , la PME est une entreprise qui doit satisfaire à deux
conditions cumulatives. Primo , elle doit employer au moins 250 salariés ; secundo elle doit a voir un chiffre d’affaires de moins de 50 millions d’Euros ou un total de bilan n’excédant pas 43 millions d’euros.

En revanche, en Côte d’Ivoire, depuis janvier 2012, est considérée comme PME, toute entreprise qui a un chiffre d’affaires inférieur à 1 milliard FCFA ou moins de 200 salariés permanents. On en déduit donc que les ressources promises par l’UE alimenteront, probablement sous forme de garanties, les Fonds de soutien aux Grandes Entreprises et aux PME.

C’est pour en discuter que l’UE et la CGECI ont convenu de se retrouver la semaine prochaine pour harmoniser leurs points de vue sur l’appui attendu par les entreprises établies en Côte d’Ivoire

Lire la suite dans le bulletin n°6 ci-joint.

La Veille du Patronat Ivoirien CGECI face au COVID 19 – Bulletin n° 6