Contre le coronavirus, la Bulgarie mise sur le vaccin centenaire de la tuberculose

La Bulgarie attend avec impatience de savoir si le traditionnel vaccin contre la tuberculose peut également protéger de la COVID-19 : le pays espère voir s’ouvrir de nouveaux débouchés pour les millions de doses de BCG qu’il produit chaque année.Plusieurs études à travers le monde, en Australie, en Afrique du Sud, en Europe ou aux États-Unis, sont en cours pour vérifier l’hypothèse de l’effet bouclier qu’offrirait ce vaccin centenaire face au nouveau coronavirus.« On sait depuis des dizaines d’années que le BCG a des effets bénéfiques non spécifiques », c’est-à-dire qu’il protège contre d’autres maladies que celle pour laquelle il a été créé, la tuberculose, expliquait en avril à l’AFP Camille Locht, directeur de recherche Inserm à l’Institut Pasteur de Lille. Mais la prévalence de la maladie reste encore deux fois supérieure à la moyenne européenne dans ce pays le plus pauvre de l’UE. « Nous sommes le pays le plus BCG-isé au monde », avec quatre injections obligatoires avant l’âge adulte, ironise le professeur Todor Kantardjiev, directeur de l’Institut des maladies contagieuses de Sofia.

Lire la suite sur : https://www.journaldemontreal.com/2020/05/28/contre-le-coronavirus-la-bulgarie-mise-sur-le-vaccin-centenaire-de-la-tuberculose