Coronavirus, allergie, asthme : quelles précautions ?

Les concentrations sont fortes sur l’ensemble du territoire avec un risque d’allergie de niveau élevé à très élevé selon les départements. Les pollens de pariétaire et d’olivier sont également bien présents avec un risque d’allergie de niveau moyen dans le quart sud du pays. La météo des prochains jours risque d’aggraver la situation pour les personnes sensibles, avec un temps et des températures estivales : le temps doux et anticyclonique favorise la dispersion des pollens de graminées dans l’air. La priorité est de stabiliser l’état respiratoire, dans la mesure où un asthme sous-jacent instable est un réel facteur de risque de complication de toute infection virale, Covid-19 compris. Cela permet également d’éviter plus que jamais les hospitalisations dans ce contexte épidémique (risque de contamination et manque de place en réanimation). La toux sèche ou les problèmes respiratoires liés à l’asthme sont effectivement assez semblables à ceux des premiers symptômes de l’infection au Covid19. Passer régulièrement l’aspirateur pour éliminer les poils. Interdire l’accès de l’animal à la chambre à coucher. “Si l’asthme n’est pas contenu et persiste, il serait plus raisonnable d’envoyer son animal ailleurs pendant cette période de confinement, voire de le donner” ajoute la spécialiste.

Lire la suite sur : https://sante.journaldesfemmes.fr/fiches-maladies/2626825-coronavirus-allergie-pollen-asthme-symptomes-traitement-recommandation-conseil-alerte-graminees-rouge/