La Veille du Patronat Ivoirien CGECI face au COVID 19

SOMMAIRE

Edito : Soutenir les entreprises des filières agricoles, un impératif !
Appui aux entreprises :
– Programme d’appui au secteur du vivrier
– La CGECI met en place un dispositif pour accompagner les PME pour bénéficier des Fonds
– Critères et modalités d’accès au fonds des Grandes Entreprises

Actualités de la semaine :
– Rencontre entre les adhérents de la CGECI et les membres du comité de gestion du fonds des Grandes Entreprises
– La CGECI échange avec la Délégation de l’UE en Côte d’Ivoire

Dialogue social : Dans les coulisses du dialogue entre l’Etat et les partenaires sociaux
Dialogue public – privé : Le fonds d’appui au secteur informel présenté au secteur privé au cours de la réunion du Comité paritaire

Plaidoyer : Le Gouvernement suspend les pénalités de retard dans le cadre de l’exécution des marchés et commandes publics
Analyse d’impact : L’impact de la COVID sur les entreprises formelles selon l’enquête de l’Institut Nationale de la Statistique (INS)
Emploi : Les salariés en arrêt de travail pourront bénéficier d’une aide de l’Etat
La parole est à l’UNEMAF :COVID-19 et changement du modèle agricole
Brèves de la semaine & Circulaires
Bonnes pratiques : Le nettoyage des bureaux en période de pandémie
Entreprises citoyennes : Les entreprises se mobilisent pour faire des dons

 

Appui aux entreprises :  Programme d’appui au secteur du vivrier

Dans le cadre du Plan de soutien économique, social et humanitaire du Gouvernement, en vue de faire face au Covid-19, le Ministère de l’Agriculture et du Développement Rural (MINADER) a en charge la mise en œuvre de l’appui aux cultures d’exportation et au vivrier. L’objectif assigné est de garantir la production et la commercialisation des
produits desdits secteurs.

Appui aux cultures maraîchères
Cultures de première importance pour l’alimentation de base en Côte d’Ivoire, les cultures ciblées sont le piment, la
tomate, l’aubergine, l’oignon, le gombo , la laitue, la carotte, le chou et le concombre.
Les produits tels que l’oignon, la tomate et la carotte sont importés, notamment des pays dont les agriculteurs et les
commerçantssont confrontés aux restrictions sanitaires dues à la pandémie du COVID-19. On enregistre de ce fait une réduction des importations de ces produits.

Le budget des mesures proposées pour accompagner les cultures maraîchères s’élève à 6,2 milliards F CFA.

Appui à la filière manioc
Le manioc est une culture stratégique, avec une capacité de se substituer à certaines importations (riz, blé, etc.)

En 2016, le manioc a contribué à 0,8 % au PIB national. C’est l’aliment de base pour un des produits emblématiques de la Côte d’Ivoire : l’atiéké !
Les difficultés relevées dans la flière manioc sont de deux ordres : la difcile mise à marché par les producteurs et la
perturbation actuelle de la préparation de la campagne.

Le budget d’appui à la filière manioc est estimé à 5,6 milliards de F CFA.

Appui à la filière maïs
En 2017, la flière a représenté 0,5% du PIB national, selon les données de l’Institut National de la Statistique (INS). La production annuelle de maïs grain a dépassé le million de tonnes en 2019.
La situation sanitaire rend dificile l’acquisition des semences et intrants de qualité pour la production. Le démarrage de la saison du maïs, actuellement en cours, est ainsi mis à mal du fait de la COVID-19. Cela pourrait occasionner une baisse de la production de l’ordre de 5 à 10 % en 2020.

Le budget d’appui au secteur maïs s’élève à 7 milliards de F CFA.

Au total, le financement du programme d’urgence du secteur vivrier est estimé à 22 milliards de F CFA.

Les mesures proposées portent sur l’appui à la production et à la mise à marché . L’Agence Nationale d’Appui au Développement Rural (ANADER) a été désignée comme Unité Opérationnelle d’Exécution du Programme d’urgence du sect eur vivrier, sous la coordination du MINADER. Le fnancement dudit programme se fera sur les ressources disponibles au niveau des projets en cours d’exécution au sein du MINADER. Des int errogations demeurent sur la gouvernance de ces projets.

Lire la suite dans le bulletin n°7 ci-joint.

La Veille du Patronat Ivoirien CGECI face au COVID 19 – Bulletin n° 7