La presse, nouvelle victime du coronavirus

De l’amertume, c’est ce que ressent Jean Berthelot de La Glétais quand il relit ses articles. Pendant sept ans, ce journaliste pigiste a noirci les colonnes du magazine Grazia. Une collaboration désormais terminée en raison de la crise sanitaire liée au coronavirus. En plus des pigistes, 31 postes seront supprimés. Et ce n’est pas le seul média en crise. Paris-Normandie a trouvé un repreneur au prix de 60 licenciements. Le Parisien a annoncé un plan de 30 départs volontaires.

Lire la suite sur : https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/la-presse-nouvelle-victime-du-coronavirus_4016523.html