Coronavirus et vacances: les précautions à prendre

Depuis le 13 juillet, des caméras thermiques sont installées dans les quatre aéroports de l’Île de beauté, afin de repérer les passagers fiévreux. Une marque territoriale de réassurance sanitaire, Safe Corsica, a été instaurée avec un règlement complet à destination de l’ensemble des acteurs de la filière touristique (hôtels, gîtes, campings, mais aussi restaurants et compagnies). C’est le cas de la Corée du Sud, où tous les voyageurs peuvent être immobilisés à l’aéroport entre 6 et 24 heures après avoir été soumis à un test de dépistage, ou du Cambodge. Du Nord à la Côte d’Azur, en passant par le Pays basque, les mesures de sécurité sanitaire sont de rigueur sur les plages françaises depuis le 2 juin. Pas question de coller sa serviette à celle d’un inconnu, ni de profiter de la terrasse d’un bar ou d’un restaurant de plage sans respecter la distance d’un mètre avec une autre table. Certaines villes dotées de cabines, à l’instar de Dunkerque, ont instauré un système de réservation en ligne pour éviter les files d’attente.Se baigner dans l’eau de mer ne présenterait aucun risque de contamination tant que les distances entre les baigneurs sont respectées. L’Institut français de recherche pour l’exploitation de la mer (Ifremer) assure n’avoir détecté aucune trace de Sars-Cov-2 dans les prélèvements d’eau de mer et les coquillages examinés sur le littoral français depuis avril.Pour la réouverture des bassins privés à usage collectif, comme ceux des hôtels, les autorités sanitaires préconisent une limitation de trois baigneurs pour 2m² et une distance d’au moins un mètre entre chaque transat.

Lire la suite sur : https://www.lefigaro.fr/voyages/coronavirus-et-vacances-les-precautions-a-prendre-20200719