Coronavirus : à Ibiza, entre détresse économique et tranquillité appréciée

“L’impact de la pandémie a été terrible, elle a frappé l’économie de l’île pour une raison simple: 90% du PIB dépend du tourisme”, explique Vicent Torres Guasch, président de l’autorité locale du Conseil insulaire d’Ibiza.L’espoir était pourtant revenu lorsque l’archipel avait accueilli mi-juin les premiers touristes étrangers autorisés à revenir en Espagne dans le cadre d’un projet pilote avec l’Allemagne. “C’est un coup très dur”, les Britanniques “représentent près de 30% des touristes de l’île”, souligne Vicent Torres. “Cela va être difficile de remonter la pente car ils commençaient à arriver et nous comptions dessus pour relancer la saison.” À Ibiza, le temple du tourisme nocturne doit aussi faire face à la fermeture cet été à cause de la pandémie de ses discothèques parmi les plus prisées au monde.Dans son taxi, Angel Torres, 47 ans, entend les “gens dire souvent “j’espère que ce sera toujours comme ça” car il n’y a pas de massification, ni sur les plages (…) même si le choc économique est très dur”.

Lire la suite sur  : https://www.ledauphine.com/sante/2020/08/03/coronavirus-a-ibiza-entre-detresse-economique-et-tranquillite-appreciee