Coronavirus, un risque de transmission par les aliments ?

Lors d’un contrôle de routine à Shenzhen, près de Hong Kong, le Covid-19 était découvert, jeudi 13 août, sur des échantillons d’ailes de poulet congelées. Les autorités chinoises annonçaient alors avoir procédé au dépistage des équipes ayant été au contact de la viande, ainsi que de leurs proches, pour des résultats négatifs. En juin, les habitants du Sud de Pékin avaient aussi été pris de panique lorsque des traces du virus avaient été prélevées sur des planches pour découper le saumon. Dès le 11 mars, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) jugeait « peu probable » qu’un aliment issu d’un animal contaminé puisse infecter l’humain, puisque le virus se transmet par voie respiratoire et non par voie digestive. « Il n’y a pas de risque car la cuisson inactive le virus, rappelle Anne-Claude Crémieux, infectiologue à l’hôpital Saint-Louis. « C’était la première fois qu’il y avait une contamination entre l’animal et l’homme et le virus s’était transmis par aérosol », rassure Jeanne Brugère-Picoux, vétérinaire membre de l’Académie de Médecine.

Lire la suite sur : https://www.la-croix.com/France/Coronavirus-risque-transmission-aliments-2020-08-15-1201109267