Le masque et la pluie : ce qu'il faut savoir

Un masque mouillé est-il aussi efficace ? Est-ce utile de le sécher avant de le remettre ? Faut-il privilégier les versions en tissu ?

«Le degré de protection des masques se mesure à l’électricité statique des fibres du tissu qui arrête les gouttelettes de postillon. Or si le masque est mouillé, cette électricité statique disparaît et les gouttelettes passent plus facilement», indique l’Association française de normalisation (Afnor), dans ses recommandations.En théorie, on peut imaginer qu’un tissu mouillé est plus compact et occultant qu’un tissu sec, et qu’il aura ainsi un pouvoir de filtration plus important. «Quand un masque est trempé, il est à jeter immédiatement même avant les quatre heures de port habituellement recommandées», insiste le médecin. Si la tentation peut être forte, hors de question de sécher la protection au sèche-cheveux, selon l’épidémiologiste. Enfin, Alexis Hautemaniere, conseille de privilégier le masque en tissu par temps de pluie et d’en prévoir un ou deux de plus dans ses affaires, dans le cas où il serait mouillé.

Lire la suite sur : https://madame.lefigaro.fr/bien-etre/masque-et-pluie-quelle-est-la-bonne-pratique-a-adopter-garantir-efficacite-protection-300920-182778